Tissu et cuir up-cyclés

L’ensemble des matières que j’utilise pour la réalisation des produits et échantillons est issu de l’industrie textile française et européenne. La notion d’up-cycling est de plus en plus présente autour de nous. L’idée est de créer avec ce qui existe déjà afin d’éviter la surproduction et le gaspillage.

La plupart des cotons, soies, laines et lins écrus ont été trouvés dans les magasins du quartier du sentier à Paris où les maisons de luxes françaises revendent leurs surplus de stocks non utilisées. Travailler avec les fins de rouleau fait que chaque série est unique et se renouvelle à chaque arrivage.

Tout en ne produisant pas plus, cela pousse à être toujours plus créatif et à s’adapter à chaque nouvelle étoffe.

Une autre source d’approvisionnement exceptionnelle se trouve dans la Drôme, proche de Romans sur Isère. La ville était anciennement connue pour ces ateliers de chaussures haut de gamme tels que Kelian, Manoukian et Charles Jourdan. Aujourd’hui, beaucoup ont fermé en laissant derrière eux des quantités de très beaux cuirs non utilisés. Il ne m’en fallait pas plus pour les utiliser et ainsi leur redonner toutes leurs lettres de noblesse pour des produits haut de gamme conteurs d’histoire.