Collaboration LPK

La Maison La Petite Kabyle et Brodeuse Voyageuse ont la volonté commune de vous proposer des accessoires contemporains aux carrefours de ces deux cultures : les Buyi et Dong (Chine) et les Berbères (Maroc).

Début de l’aventure avec la préparation des designs et la teinture des fils de coton. Partir du fil, c’est connaître son produit depuis le début.
Des teintures grands teints : Cachou, Garance, Châtaigniers, Indigo, etc.
4 jours de travail : un jour de préparation de la fibre, un jour de préparation des couleurs et de premier bain de teinture, un jour de séchage et de deuxième bain de teinture si besoin et un jour de nettoyage pour fixer la couleur sur la fibre.
Cette partie représente 9% du prix de vente

Les écheveaux de fils colorés dans le sac à dos, direction le Guizhou en Chine pour retrouver les tisserandes des minorités Buyi et Dong.
Les fils de coton écru sont montés sur le métier à tissé manuel. Les femmes tissent les fils colorés selon différents types d’armures.
Les métiers à tisser se transmettent de mère en fille ainsi que les armures de tissage que l’on retrouve sur les costumes traditionnels.
3 jours de travail: un jour de préparation de la chaîne et montage sur le métier à tisser et deux jours de tissage.
Cette partie représente 18% du prix de vente

Les étoffes de tissu réalisés, elles prennent la direction du Maroc pour retrouver les brodeuses de l’Atlas à Lalla Takerkourst et Tiwisi à Demnate.
Les femmes manipulent le fils de coton avec l’aiguille pour orner les bords des étoffes et ainsi finir les tissus avec finesse et élégance.
Ces broderies sont traditionnellement réalisées sur les vêtements des marocaines tels que les caftans et les djellabas. La réalisation de ces ornements sur un vêtements peut parfois demander plusieurs jours de travail.
Pour les finitions brodées d’une étole, une femme travaille une journée.
Cette partie représente 7% du prix de vente

Produits à retrouver auprès de la maison la Petite Kabyle.